Progressive Rock Band

My progmusic becker.cj.free.fr

cd sadako e le mille gru di carta

My progmusic becker.cj.free.fr: Pour une amatrice ou un amateur de musique progressive, la recherche de l’album qu’elle ou il va pouvoir rajouter à sa collection indispensable est une quête perpétuelle et là, je dois dire qu’avec le dernier album du groupe Italien ‘Logos’, tout est réuni pour nous offrir un bijou progressif, avec tout d’abord, un thème très fort qui, cerise sur le gâteau, a été décliné sous différentes formes artistiques (voir leur très belle page web ici qui présente les différentes facettes du projet et explique l’histoire que je vous laisse découvrir et un extrait de la magnifique vidéo à venir ci-dessus) et ensuite, un accompagnement musical qui est complètement en adéquation avec le thème et qui vous touche au plus profond de vous-même. Alors, prêt à plonger dans cette histoire remplie d’émotion, d’authenticité et d’originalité ?

Tout d’abord, ce sont 6 compositions pour plus d’une heure de musique avec, vous vous en doutez, de longs développements progressifs qui provoquent le plaisir intense de découvrir, petit à petit, toute leur richesse et qui resteront à jamais gravés dans votre mémoire. ‘Origami in SOL’ ouvre l’album avec un court instrumental qui plante un décor symphonique intense avec des claviers omniprésents, puis ‘Paesaggi di insonnia’ est la première longue composition, dépassant les 11 minutes, montrant déjà tout le talent de cette formation avec un patchwork d’influences, de sonorités et de tempos différents qui est un pur joyau de progressif à la fin duquel on a qu’une seule envie, la rejouer pour bien s’en imprégner et qui nous offre de merveilleuses parties instrumentales avec des claviers qui sont les maîtres à bord et d’admirables accompagnements de saxophone : on est déjà au 7ème ciel avec plein de petites étoiles qui gravitent autour de nous !

Dans un album de progressif, on serait déjà satisfait d’avoir un seul titre comme celui-là, mais ce n’est qu’une mise en bouche car déboule ensuite ‘Un lieto inquiertasi’, avec une première partie du même niveau qu’un certain groupe ‘ELP’ qui étaient des précurseurs dans les années 70, riche et imaginative, puis la deuxième moitié nous embarque dans un progressif symphonique et raffiné avec un chant qui arrive assez tard et une mélodie entêtante qui nous tient compagnie jusqu’au final nous ramenant au thème de départ : la boucle est bouclée.

Après ces deux titres, pour nous reposer de ces deux compositions extraordinaires, on embarque sur un petit nuage avec une douce ballade comme savent si bien les composer les Italiens dans un style à la ‘BJH’ ou ‘Procol Harum’, et c’est encore un long développement qui nous attend avec ‘Zaini di elio’ qui continue dans un progressif majoritairement instrumental dans lequel il n’y a pas la moindre seconde d’ennui et qui possède un final à vous filer la chair de poule pendant plusieurs minutes.

Ça y est on arrive à la fin de l’album, non, me dit-on dans l’oreillette, excusez-moi, il y aurait encore un autre titre ! pas possible après tant de qualité, on aurait droit encore à une autre composition, de plus de 20 minutes me rajoute-t-on ; je n’y crois pas et pourtant, c’est la pure vérité, la pièce maitresse se trouve en dernière position de cet opus déjà tellement dense.

L’émotion est alors à son paroxysme avec cette introduction sereine mais tellement forte compte tenu du thème (me faisant couler quelques larmes) puis, se développe une nouvelle fresque avec quelques sonorités orientales et avec une richesse et une originalité dans chaque section que tout passionné de progressif recherche. Assez parlé, le mieux encore est de vous laisser découvrir ce merveilleux ‘Sadako e le mille gru di carta’ par vous même.

En résumé, pour un groupe qui a commencé à faire des reprises de ‘Le Ormo’ et de ’Banco Del Mutuo Soccorso’ (pas mal comme références), l’élève est maintenant largement au même niveau que les maîtres et après trois enregistrements de qualité depuis une vingtaine d’années, ce dernier atteint des sommets ce qui, comme vous l’aurez compris, en fera pour moi, certainement l’enregistrement de l’année en progressif et qui devrait combler tout un public qui aime prendre son temps pour découvrir un album concept…

My progmusic becker.cj.free.fr

LINK alla recensione – LINK

LINK al disco – LINK

Translate »